18 communes rejoignent le dispositif de participation citoyenne

Relancé depuis quelques années, le dispositif de participation citoyenne, encadré par les forces de l’ordre, séduit de plus en plus de communes en Moselle-Sud. Il est censé permettre de dissuader les voleurs ou d’aider les forces de gendarmerie à résoudre plus facilement les enquêtes.

Le dispositif de participation citoyenne rencontre un vif succès en Moselle-Sud. Relancé en 2016, il avait conquis pas moins de 39 communes. Dix-huit viennent de les rejoindre. Les maires, accueillis par le nouveau sous-préfet Christophe Duverne, ont signé la convention avec le représentant de l’État et Jean-Christophe Eberlé, commandant la compagnie de gendarmeries de Sarrebourg Château-Salins. Carte. Quelles communes de Moselle-Sud ont rejoint le dispositif "Participation citoyenne"? Qu’est-ce que ce dispositif ?Dans chaque village membre, des référents, choisis par la gendarmerie sur proposition du maire, veillent sur leur quartier. « Ce sont nos yeux dans les communes, précise en aparté le capitaine Eberlé. Ils sont chargés de nous alerter, de passer des messages mais surtout de ne pas intervenir. » L’objectif n’est pas de se prendre pour un shérif, mais de pouvoir aider la gendarmerie en alertant en cas de flagrant délit ou en transmettant des informations pour résoudre les enquêtes. Seul impératif pour devenir référent : ne pas être en vadrouille à tout bout de champ hors de la commune. Les référents suivent une formation d’une journée à la gendarmerie. 18 18 nouvelles communes ont adhéré au dispositif participation citoyenne en ce mois de septembre. Il s'agit de: Berling, Bidestroff, Blanche-Eglise, Brouviller, Danne-et-Quatre-Vents, Delme, Gélucourt, Hilbesheim, Hultehouse, Loudrefing, Mittersheim, Nitting, Sotzeling, Vescheim, Vieux-Lixheim, Wintersbourg, Zarbeling, Zilling. 

Le dispositif « participation citoyenne » se met en place

Pierre Ellmann demeurant impasse du Cerisier a été nommé référent volontaire dans le cadre du dispositif « participation citoyenne » mis en place sur la commune.

Pierre Ellmann demeurant impasse du Cerisier vient d’être nommé officiellement référent volontaire dans le cadre du dispositif « participation citoyenne » mis en place sur la commune de Berling. Ce dispositif déjà adopté par une vingtaine de communes se met progressivement en place en Moselle-sud. La gendarmerie a déjà constaté une baisse significative des cambriolages là où il est en vigueur. Le capitaine Eberlé l’avait présenté en ces termes lors d’une réunion avec la municipalité : « C’est responsabiliser les habitants, avoir un ou deux référents pour faire le lien entre la population et la gendarmerie. Ce dispositif a pour but de rassurer la population et va permettre à la gendarmerie d’améliorer notre réactivité et d’accroître notre efficacité ». Le référent volontaire s’engage ainsi à relever tout fait anormal sur la voie publique, surveiller, avec son accord, le bien d’un voisin absent, diffuser des conseils de prévention et être à l’écoute de la population. Pierre Ellmann vient d’accepter cette mission par la signature d’un document officiel avec le maire Ernest Hamm en mairie, en présence de deux représentants de la gendarmerie.