Actualités

Découvrez ci-dessous nos dernières actualités.

Vous pourrez notamment en apprendre davantage sur la commune, les associations et les événements au sein du village.

 

 

 

Berling      Un hommage au capitaine Levrel

                                                                                                         Le 11 novembre, le président de la République inaugurera      le Mémorial des combattants morts pour la France dans   les opérations extérieures. Catherine Belrhiti, présidente  du Souvenir Français, a précédé cette cérémonie par un hommage à Camille Levrel mort pour la France en Afghanistan en 2011.

Hommage et recueillement devant la tombe du soldat mort pour la France.  Photo DNA

                                                                                                      Le capitaine Levrel repose au cimetière de la localité, la commune de son épouse Corinne, née Straub « enfant du village », comme l’a souligné le maire Ernest Hamm. « Pour nous, Souvenir français, pour nous aussi, soldats des Opex ou anciens combattants, pour nous les habitants de Berling et Phalsbourg, Camille Nicolas Levrel nous apprend ce qu’est le sens d’un engagement exemplaire de tout soldat qui meurt dans l’accomplissement de sa mission », a déclaré la représentante du Souvenir français de Phalsbourg devant la tombe du soldat autour de laquelle s’étaient rassemblés sa famille, les autorités civiles et militaires ainsi que les représentants d’associations d’anciens combattants. « A l’âge de 6 ans Camille nous a dit je serai militaire comme grand-père », se remémore Mme Levrel, debout devant la tombe de son fils, au cours d’une allocution dans laquelle elle a évoqué avec beaucoup de dignité le parcours d’un homme, père de 3 enfants, pour qui « le service et l’humilité n’étaient pas que des mots tant au niveau professionnel que familial ». Propos corroborés par le colonel Haurey chef de corps du 1er RI de Sarrebourg où Camille avait débuté sa carrière à l’âge de 22 ans. Il a ensuite été affecté au 16e bataillon de chasseurs à Sarreburg en Allemagne d’où il effectue une première mission en Afghanistan. C’est au cours d’une deuxième mission alors qu’il sert au 152e Régiment d’infanterie de Colmar qu’il est tué par un tir isolé au nord-est de Kaboul le 14 août 2011 à l’âge de 36 ans. L’hommage solennel qui lui est rendu se poursuit par le dépôt du rosier de la mémoire par les autorités et offert par le Souvenir français. Les enfants de la commune ont ensuite entonné la Marseillaise reprise en chœur par l’assistance.

Berling - Ecole élémentaire                                                 Dans les pas de Willi Dorner

Willi Dorner, chorégraphe autrichien, a créé en 1999 une troupe qui montre par des chorégraphies éphémères que notre propre corps peu s’emparer et interpréter des lieux urbains. Ses « danseurs » portent des habits de couleur et prennent des postures surprenantes pour provoquer la surprise et l’étonnement.

C’est ce que les élèves du CP/CE1 ont essayé et réussi à reproduire avec leur directrice Agathe Schmitt. Ils viennent de présenter leur travail dans une exposition photo intitulée « Des corps dans le décor » à la salle d’activités de la localité.                                                                                Sur le papier puis sur le terrain                                                  « Nous avons réalisé ce travail dans le cadre d’un projet pédagogique alliant les arts plastiques, l’éducation physique et le numérique », souligne l’enseignante qui a elle-même été formée préalablement aux usages du numérique et aux techniques de l’acrosport qui consiste à créer des figures de groupe.                                         « Chacun des 22 élèves a réalisé au moins une photo », ajoute la directrice. Elle précise : « Nous avons d’abord élaboré notre projet sur papier avant de passer sur le terrain pour les prises de vues. » Le décor fut vite trouvé car c’est en s’inspirant du travail de l’artiste Willi Dorner que les enfants ont, par groupes d’individus, réalisé des poses et pris des photos dans leur proche environnement ; dans et autour de l’école et de la salle d’activités.

une rose un espoir à Berling

Berling

Apprendre les gestes qui sauvent à Berling

Plus de 20 personnes ont participé à l’information aux gestes qui sauvent dans la salle d’activité. Le formateur des sapeurs-pompiers de Phalsbourg, Bruno Beckrich, a animé cette soirée en présence du maire Ernest Hamm.

Joignant le geste à la parole, l’animateur a, de façon ludique et compréhensible par tous, posé un pansement compressif, puis un garrot sur les volontaires qui se prêtaient au jeu. Il a ensuite réalisé et fait réaliser par des participants des exercices de mise en position latérale de sécurité sur des cobayes inconscients mais respirant normalement. « Lorsque vous vous trouvez en présence d’une personne inconsciente qui ne respire plus vous pouvez lui sauver la vie en pratiquant le massage cardiaque et en vous aidant du défibrillateur appelé DAE » a poursuivi Bruno. « À Berling, un DAE de dernière génération entièrement automatique se trouve à l’entrée de la salle d’activités. » S’en est suivie une démonstration pratique du fonctionnement du défibrillateur sous le regard attentif et intéressé de l’assistance.                                                                                                                                                                                                                                Les numéros d’urgence                                                                                 Le formateur a aussi rappelé les numéros d’urgence qui sont : le 15 SAMU, le 17 gendarmerie, police, le 18 pompiers ainsi que le 112 international, et le 114 pour les sourds-muets. « Mais pas d’inquiétude, sourit Bruno, pour chaque numéro appelé vous aurez un interlocuteur qui vous orientera vers le bon destinataire ». À l’issue de ces deux heures d’information, plusieurs participants se sont déclarés intéressés par la formation aux premiers secours civiques de sept heures qui devrait être proposée prochainement.

                        SÉCURITÉ                                       MANŒUVRE DES POMPIERS À BERLING : SCÉNARIO CATASTROPHE À LA NOUVELLE MAIRIE-ÉCOLE


21 pompiers du centre de Phalsbourg sont intervenus pour une explosion et un incendie au nouveau complexe école-mairie-salle d’activités de Berling. Impressionnant, même pour un exercice.

déployés dans et autour du nouveau bâtiment.  Photo 

Explosion dans le nouveau complexe, place de l’Église et un incendie qui démarre… C’est jour de classe et les élèves de CP-CE1 se trouvent avec leur maîtresse dans l’école bientôt envahie par la fumée.

L’enseignante évacue la salle de classe, mais s’aperçoit très vite qu’il manque 5 enfants à l’appel dont un élève handicapé. L’ouvrier à l’origine de l’explosion est lui bloqué au sous-sol, et le maire à l’étage.

Voilà le scénario auquel les sapeurs-pompiers de Phalsbourg ont été confrontés lorsqu’ils se sont rendus place de l’Église, à Berling, pour un exercice grandeur nature. Les 21 pompiers arrivés dans 6 véhicules se sont rapidement déployés dans et autour du nouveau bâtiment, sous les ordres du chef du centre, le capitaine Stéphane Scheffler.

Cet exercice d’une durée d’un peu moins d’une heure a permis aux soldats du feu de simuler une évacuation de personnes d’un immeuble en feu.

« L’objectif de cette manœuvre était de découvrir et se familiariser avec le nouveau complexe école-mairie-salle d’activités du village », déclare le capitaine Scheffler qui va maintenant, avec ses hommes, analyser et tirer les enseignements de cet exercice aussi spectaculaire qu’instructif

Berling Les élèves de CP-CE1 découvrement la randonnée en raquettes

Photo HDLa neige était présente au col de la Schlucht . Photo RL

Agathe Schmitt, accompagnée par deux parents d’élève, a emmené au col de la Schlucht la classe de CP-CE1 pour découvrir la randonnée en raquettes, guidée par un accompagnateur en montagne. Les chutes de neige de la nuit ne leur ont pas permis d’observer des traces d’animaux, hormis le renard. Les enfants ont cependant construit des igloos, fait des courses et glissades, raquettes aux pieds. Les élèves et leurs accompagnateurs ont pu prendre un pique-nique dans un refuge chauffé avant leur retour au village.

BERLING  L’écologie à l’école : travaux pratiques

<Photo HDLes élèves ont installé un hôtel à insectes dans un petit jardin mis à la disposition par la commune.  Photo RL

L’écologie à l’école : travaux pratiques

« Mon ambition est de sensibiliser mes élèves à des pratiques respectueuses de l’environnement et ainsi participer à la préservation de cette « nature ordinaire » qui nous entoure au quotidien », a déclaré Agathe Schmitt, directrice de l’école élémentaire de Berling. Pour ce faire, les élèves de CP-CE1 viennent d’installer un hôtel à insectes qui favorisera l’arrivée de pollinisateurs et profitera d’une multitude d’alliés naturels. Puis viendra le moment d’agrémenter un petit coin de verdure avec fleurs et arbustes tout en laissant un carré pour les plantes autochtones et sauvages.

Ce projet autour de la biodiversité est encouragé par la municipalité qui met à la disposition de l’école un petit jardin qui va permettre aux enfants de découvrir son écosystème et les interactions entre les végétaux et les animaux./Photo RL